Ostéopathie, son Histoire

La médecine ostéopathique, s'appuyant sur les bases anatomiques et physiologiques du corps, apparaît aux États-Unis en 1874 sous l'impulsion d'Andrew Taylor Still, médecin itinérant du Kansas.

A.T. Still rompt alors définitivement avec la médecine de son époque qui n’a jamais vraiment répondu à ses espérances et expose ses théories et résultats sur l’ostéopathie. Il établit les grands principes de l’art ostéopathique : il dit soigner avec ses mains en intervenant sur le corps pour guérir la dysenterie, la fièvre, les rhumes, et chez l'enfant la scarlatine, la diphtérie, la coquelcuche...etc.   

L’American School of Osteopathy, créée en 1892 dans le Missouri, consacre la reconnaissance officielle de l’ostéopathie aux États-Unis. Les étudiants qui y sont formés reçoivent le titre de D.O. graduate (docteur en ostéopathie) et non pas de M.D. (Docteur en Médecine). Still tenait, dès le départ, à faire la différence entre deux activités professionnelles totalement différentes.

De 1892 à 1900, l’ostéopathie s’étend dans tout le Sud des États-Unis comme profession paramédicale sans possibilité de prescription de médicaments, alors qu'une opposition violente des instances médicales officielles se développe. La commission médicale "Flexner", créée en 1905, s'oppose au courant ostéopathique et freine son développement. 

Andrew_Taylor_Still_edited.jpg

Andrew Taylor STILL (1828 -1917)

Mais l’opinion publique, scandalisée par cette démarche, oblige le président Theodore Roosevelt (dont la famille est traitée par ostéopathie) à autoriser la croissance de cette médecine moderne. Il faudra près de 100 ans pour que tous les états du pays obtiennent la légitimité d'enseigner et d'exercer cette discipline. La profession d’ostéopathe désormais reconnue, obtient en 1969 les droits et privilèges médicaux et chirurgicaux.

L'ostéopathie apparaît en Europe, d'abord à Londres en 1917 avec la British School of Osteopathy créée par John Martin Littlejohn, élève de A.T. Still; puis s'étend vers la France en 1957 sous la direction de Paul Geny. L'école française d'ostéopathie est alors créée et délivre un enseignement privé pour médecins et kinésithérapeutes que le Conseil de l'Ordre des médecins français refuse et renvoie en Grande Bretagne.

En 1973 la Société Internationale d'Ostéopathie recommande des normes d'enseignement de l'ostéopathie de type universitaire sur six années d'études après le diplôme de l'enseignement secondaire pour déboucher sur une profession compétente en matière de prévention et de conservation de la santé, suivant les recommandations de l'OMS.

En France, l'ostéopathie se développe de manière officieuse et illégitime à partir de 1960 et obtient une première reconnaissance en 2002 puis sa légitimité officielle en 2007. 

Ostéopathie, c'est quoi ?

L'ostéopathie est une médecine non conventionnelle qui repose sur l'idée que des manipulations manuelles du système musculosquelettique et des techniques de relâchement myofascial permettent d'apporter un soulagement dans le domaine du trouble fonctionnel. Elle est fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité physiologique des différentes structures de l'organisme. 

Cette médecine manuelle se base sur l'idée selon laquelle toute altération de la mobilité naturelle des organes les uns par rapport aux autres, apparaissant au niveau des muscles, des tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes (dit aussi fascias), induirait des dysfonctionnements. L'ostéopathie est donc centrée sur les troubles fonctionnels, éventuellement psychosomatiques, ne relevant pas de la pathologie ou de la rééducation en Kinésithérapie. 

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la définit ainsi : L'ostéopathie repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement. Elle met l’accent sur l’intégrité structurelle et fonctionnelle du corps et la tendance intrinsèque de l’organisme à s’auto-guérir. Cette approche holistique de la prise en charge du patient est fondée sur l’idée que l’être humain constitue une unité fonctionnelle dynamique, dans laquelle toutes les parties sont reliées entre elles.

Ostéopathie, ses Principes

L’ostéopathie est organisée autour de quatre principes :

  • Le Rapport Structure - Fonction

Chaque structure du corps a une fonction physiologique, chaque fonction entretient une certaine structure et la structure gouverne la fonction.

  • L'approche Systémique ou ​Concept d’unité et d’interrelations entre les différentes parties du corps

 Toutes les parties du corps sont reliées par la vascularisation, le système nerveux, le tissu conjonctif, le système lymphatique et endocrinien, et plus généralement l’être humain dans sa globalité, rassemblant ses aspects physique, émotionnel, mental, intellectuel et spirituel.  

  • Principe d’Autoguérison 

Le corps dispose de nombreux systèmes de réparation, adaptation, défense ou compensation. L’action ostéopathique ne fait que stimuler les facultés d’autoguérison chez le patient. Les ostéopathes fondent leur réflexion sur les conditions qui ont mis ces moyens en défaut, et tentent de lever l’obstacle.

  • Synergie des 3 premiers concepts